Patrimoine archéologique du site de Moutourwa-Badjava à l’Extrême-Nord Cameroun

Analyse des vestiges et mesures de protection et de valorisation

  • Denis Bienvenu Nizésété
  • Danga André le Roi Sakafoulsou

Abstract

Résumé : Des sociétés humaines aujourd’hui disparues ont mis au point des savoirs et des savoir-faire en relation avec leurs environnements et en fonction de leurs besoins immédiats et de leurs aspirations. Ces productions matérielles n’ont souvent laissé que de traces infimes. Leur appréhension à travers l’étude des vestiges matériels mis au jour dans des sites d’occupation ancienne, constitue cependant la mission fondamentale assignée à l’archéologie. Mis au jour dans le Diamaré en mars 2013, le site de Moutourwa-Badjava, au regard des vestiges organiques, lithiques et céramiques in situ, est digne d’intérêt scientifique. Il répond aux attentes des archéologues qui évoluent dans un contexte socio-culturel où l’oralité constitue généralement la principale source de l’histoire, imposant à l’archéologie, la charge d’œuvrer substantiellement en faveur de la restitution objective du passé. La prospection systématique du site, suivie des sondages et de l’analyse des données matérielles mises au jour, en surface et en stratigraphie, permet en l’état actuel des recherches de cerner quelques aspects des modes de vie des peuples ayant occupé cet ancien village. Des meules mobiles et dormantes, les poteries usuelles et rituelles témoignent d’ores et déjà en faveur d’un peuple d’agriculteurs qui avait sans doute conscience d’une vie après la vie. L’absence des datations absolues au stade actuel des investigations n’autorise guère de proposer une chronologie fiable sur l’occupation et l’exploitation du site de Moutourwa-Badjava. Toutefois, dans l’attente des analyses de laboratoire, on peut suggérer une occupation ancienne et continue depuis le néolithique, amorcé au début du IIè millénaire au moins avant notre ère au regard de la chronologie générale de la mise en place des populations au Cameroun septentrional. Les vestiges matériels encore en place et qui constituent des documents historiques inédits sont cependant menacés par des agressions d’origine naturelle et anthropique. Sous ce constat alarmant, des actions urgentes sont requises pour préserver de la disparition ces archives quand il est encore temps. Inventaire, typologie et analyse des vestiges mis au jour à Moutourwa-Badjava, identification des menaces qui pèsent sur le patrimoine archéologique et proposition des mesures de sauvetage, constituent les principales articulations de cet article.
Mots clés : Moutourwa-Badjava, Site archéologique, vestiges, Menaces, Préservation, Valorisation.
         
Abstract: Human societies that are now extinct developed knowledge and the ability with regard to their environment according to their needs and aspirations. Their material production often left only negligible traces. Their apprehension through the study of the material vestiges in ancient sites, constitute the fundamental basis of archaeology. The archaeological site of Moutourwa-Badjava was discovered in the Diamaré region in March 2014. , It is rich in organic vestiges, stone tools and ceramics in situ, so is of great scientific interest. The systematic prospecting of the site, followed by surveys and analysis of the material data collected on the surface and extracted from the earth, permits in the present state of the research, to determine some aspects of the ways of life of the people having occupied this old village. Mobile and dormant grinding stones, the usual and ritual potteries already testify in favour of people of farmers which were probably conscious of a life after the life. The absence of the absolute dates to the present stage of the investigations doesn’t allow proposing a reliable chronology on the occupation and the exploitation of the site of Moutourwa-Badjava. However, in the waiting of the laboratory analyses, one can suggest an old and continuous occupation since the Neolithic, started in the beginning of the II nd millennial at least before our era, in comparison with the general chronology of the setting up of the populations in the northern Cameroon. The material vestiges still places that constitute unpublished historic documents are however threatened by aggressions of natural and human origins. Under this alarming report, some urgent actions are required to preserve the disappearance of these archives when it is still time. Inventory, typology and analysis of the vestiges discovered in Badjava/Moutourwa, identification of the threats on the archaeological heritage and proposition of the lifesaving measures, constitute the main articulations of this article.
Key words: Moutourwa-Badjava, archaeological site, vestiges, threats, Preservation, Valorisation.
  
 
Published
Jun 9, 2017
How to Cite
NIZÉSÉTÉ, Denis Bienvenu; SAKAFOULSOU, Danga André le Roi. Patrimoine archéologique du site de Moutourwa-Badjava à l’Extrême-Nord Cameroun. Vestiges: Traces of Record, [S.l.], v. 3, n. 1, p. 82-109, june 2017. ISSN 2058-1963. Available at: <http://vestiges-journal.info/index.php/Vestiges/article/view/16>. Date accessed: 18 oct. 2017.
Section
Articles